I moved my website to a new host provider.

You are automatically redirected to the new site within a few seconds!

If it does not work: http://biometrics.mainguet.org/


Geoslavery: biometrics enables to enslave work forces.
Géo-esclavage: la biométrie permet d'asservir les travailleurs.

Geoslavery: biometrics, primarily developed for security, will be used to track, label and control work forces. Is that true?

This is a weak version of Big Brother: the technology by itself is not dangerous, it is the way you are using it that may be not acceptable.

As said Jim Wayman, "mobile phones and credit cards--not biometrics-- are the "No. 1 enemies" for workers worried about geoslavery. There may be large forces at work in Western society wishing to enslave the work force. I want to acknowledge that fear. But hand geometry is not part of this. Monitoring computer and phone usage were the "tools by which an employer would seek to enslave the work force--it would not be done through biometrics."

Le géo-esclavage: est-ce que la biométrie, développée a priori pour augmenter la sécurité, va être utilisée pour surveiller, étiquetter, contrôler les travailleurs et les travailleuses ?

C'est une version réduite de Big Brother: ce n'est pas la technology elle-même qui est dangereuse, mais la manière de s'en servir.

Jim Wayman a bien résumé la situation en affirmant: "les téléphones mobiles et les cartes de crédit --pas la biométrie-- sont les ennemis numéro 1 des travailleurs inquiets à propos du géo-esclavagisme. Il se pourrait que des forces importantes dans notre société occidentale veuillent pratiquer l'asservissement du travail. Mais la reconnaissance de la forme de la main n'en fait pas partie. Surveiller les ordinateurs et le téléphone sont les outils qui seraient utilisés par un employeur qui voudrait asservir ses employés -- ce ne serait pas fait au travers de la biométrie."

Biometrics visitors